Actualités

Être un élu ce

élu ce

Les membres d’un CE sont élus par l’ensemble des salariés. Il est peu courant de voir sur la toile des informations sur le rôle d’un élu CE ou de comprendre son utilité au sein d’un comité d’entreprise. Il est important de parler de celles et ceux qui compte dans un comité d’entreprise. Peu connu du grand public, voici ce qu’il faut savoir sur le profil d’un élu CE et son rôle au sein de l’institution.

Le profil d’un élu CE

Au commencement, le membre du CE se sent d’abord perdu au milieu de toutes les problématiques environnementale, organisationnelles, de comptabilité et plus encore... Les questions fusent : quel est mon rôle ? Quels sont les procédures ?

Les élus du comité d’entreprise n’ont pas connaissance de leurs droits et des formations mises à leur disposition. En générale elle se déroule sur cinq jours.

Les rôles doivent être déterminés avant leur élection afin qu’ils puissent comprendre le fondement d’un comité d’entreprise et assurer son poste d’élu CE convenablement.

Le profil d’un membre du comité d’entreprise doit remplir certaines règles que voici :

- Le candidat doit faire partie de la liste électorale pour les élections des membres du CE

- Il doit être majeur

- Il doit absolument faire partie du personnel actuel de l’entreprise.

- Il doit être présent le jour de l’élection. Néanmoins, cette condition exclut le fait de s’absenter à cause d’un imprévu (santé ou autre)

- Le candidat doit avoir une ancienneté minimum de un an. On parle ici d’une ancienneté à compter du jour où la personne a signé le contrat de travail

- Le candidat à l’élection du CE ne doit pas avoir un lien spécifique avec l’employeur, que ce soit un lien de parenté, ou encore un lien professionnel

Si ces critères ne sont pas respectés toute l’élection doit remise en cause.

Assumer son rôle d'Élu CE

Il n’est pas rare de croiser des membres du CE assumant leur responsabilité d’élu CE mais également leur rôle de salarié. Il peut parfois être compliqué de défendre ses intérêts plutôt que celle de l’intérêt général.

L’élu CE peut être perdu entre ses aspirations profondes et ses envies d’évolutions au sein de l’entreprise. Rien de plus humain que défendre ses propres intérêts.
C’est pour cela que les élections sont régies par des règles strictes qui assurent l’intégrité de l’élu CE.


La considération des salariés

Pour les salariés qui ont choisi les élus ce, ils seront la pierre angulaire de leur bien-être au travail. En effet, ils joueront le rôle de passeur en ce qui concerne leur condition de travail.

Ils prendront les grandes décisions concernant l’environnement de travail et les avantages liés aux salariés.

Ils auront la charge d’assurer que les règles d’hygiènes, de sécurités ou sociales soient bien respectées. Ils seront parfois étroitement liés aux problématiques des salariés et aux mésententes entre les membres d’une équipe.

Plus que des simples médiateurs, ils permettent d'assurer la bonne cohésion entre les membres de l’organisation.

Ils sont le représentant des salariés et relaient les informations de chacun pour contribuer à l’avancement des projets liés à l’entreprise.

Les salariés considèrent généralement les élus CE. Ils sont les garant de l’environnement de travail et les protègent en cas de litige avec leur employeur.

Ils sont les bienfaiteurs et participe à la motivation en avantageant les employés lorsqu’une décision est prise au sein du comité de direction.

Les droits de l’élu CE

L’élu ce dispose de droits au sein de l’entreprise.

Participer aux décisions stratégiques : durant les réunions avec le comité de direction, l’élu ce doit avoir son droit de parole et représentera le salarié lors des grandes décisions.

Il doit expliciter concrètement son point de vue sans influencer les autres membres du ce, anciens ou nouveaux, et ce, durant tout le mandat de 4 ans.

Défendre les idées selon les termes, en se reposant sur les principes de jurisprudence. Si l’élu ce n’est pas écouté il peut défendre ses droits auprès de la direction sans avoir peur de représaille vis à vis de son statutde salarié.

Il doit disposer des différents documents concernant les droits et règlements imposés aux membres du CE, parmi lesquels se trouvent un document pratique sur les pratiques juridiques.